Championnat régional (30/05)

Championnat régional Ufolep à Saint-Julien Le Chatel (Dimanche 30 Mai 2010)

L'Association Cycliste de Rilhac-Rancon proche du carton plein

Lauréats. Les champions 2010 avec deux rilhacois à l'honneur : Fred et Christian.

L'Association Cycliste de Rilhac Rancon a frôlé le carton plein à l'occasion des championnats régionaux ufolep. Engagés dans quatre catégories, la dizaine de représentants rilhacois ont ramené deux titres (30-39 et 40-49 ans) et deux podiums (17-18 ans et 19-29 ans). Deux podiums qui ont bien failli se transformer en titre. Dommage, un 4/4 (ou un 4x4 comme celui de Bastou) aurait été parfait. Ces excellents résultats confirme la très bonne saison actuelle du club présidé par Pierre Barget. Récit d'une journée placée une nouvelle fois sous le signe de l'amitié et des (bons) résultats.

Juniors : Pipi dans la culotte les petits !

Nos quatre juniors (Justin, Manu, Adrien et Yohan) avaient un joli coup à jouer dans la catégorie 17-18 ans. Ne le cachons pas : le maillot régional était clairement visé. Avec autant de maillots orange et bleu au départ, et à la vue des bons résultats de début de saison de nos loulous, l'objectif n'était en rien ambitieux. Juste réaliste. Mais face à ce dessein, nos coureurs avaient la boule au ventre. Le gros stress. Pire que le stress des exams : le stress du championnat régional. Si bien que pour se défaire de ce stress, Justin posa une mine d'entrée en jeu. C'était parti un superbe numéro de soliste ! Huit tours durant notre TINTIN national faisait forte impression en tête avec une avance oscillant entre 30 et 60 secondes. Derrière, Manu surveillait les intérêts de son copain tandis que Yohan et Adrien furent irrémédiablement éjectés par le rythme supersonique de la course. Malgré la réaction des poursuivants et la perte de son avance, Justin se destinait au paletot régional. Las, profitant de l'inspiration du peloton des +50 ans et de la pagaille générale (pour ne pas dire plus), Justin fut ratrappé par ses adversaires à la flamme rouge et dû se contenter de la dernière marche du podium. Notre sprinteur maison, Manu, n'eut la possibilité de se faufiler au milieu de ce capharnaum et se classa 6ème. Yohan et Adrien terminent 14ème et 16ème.

Echappée. Sacré numéro de soliste de Justin parti seul devant durant quasiment toute la course.

19-29 ans : Le maillot ne restera pas au sein de la maison...

L'an dernier, l'AC Rilhac-Rancon avait réalisé la course d'équipe parfaite, ce qui avait permis à Cyrille Charroux de s'emparer du titre régional. Bien sûr, cette saison, l'objectif était le même. Eh bien, à peu de choses près, l'ACRR a failli récidivé ! Dans cette course débridée, personne ne réussit sérieusement à prendre la poudre d'escampettes. Malgré tout, Nicolas tenta cranement sa chance à un peu moins de deux tours de l'arrivée. Le récent vainqueur du Tour de la Ciate, ne fut rejoint que lors des derniers kilomètres. Et, c'est à la flamme rouge, qu'Anthony Queriaud effectua un grand coup de poker. Au bluff, il s'échappa pour finalement rallier l'arrivée en vainqueur. Derrière, Nicolas règla assez aisèment le peloton. Seul satisfaction pour notre palois qui désirait ardemment ce maillot pour compléter son impressionnante collection. Cyrille Charroux, le champion régional sortant, cède donc son maillot en se classant 6ème. Son petit frère, Michael, termine 14ème.

Podium. Nicolas Bastien, deuxième.

30-39 ans : Retour fracassant pour Fred Monteiro

On l'attendait avec impatience. Lui. Lui qui avait écrit les plus belles pages de l'histoire de l'ACRR. Lui au moteur si impressionnant qu'il n'a même pas besoin du vélo de Cancellera. Lui, Fréderic Monteiro. Eh bien, profitant de son retour à Limoges, Fred est remonté sur le vélo. A fait sa première course. Et a gagné. Simple comme bonjour. Cette victoire, il l'a doit à son talent certain mais également à ses deux partenaires, j'ai nommé Sébastien David dit "Bastou" ou "Le Transporteur" et Williams Louit dit "Wiwi" ou "dompteur de chevaux (de biquettes désormais). Car, l'activité de ces deux-là au sein d'un impressionnant peloton est à souligner. A juste titre. Car, c'est Williams qui montra le maillot rilhacois en premier. Echappé en compagnie notamment de Boramier, on crut un long moment que c'était lui qui allait sortir du chapeau rilhacois ! Las, les fuyards furent repris. Ce fut alors à Fred d'entrer en piste. Lors du dernier tour, il posa une violente mine. De suite, il prit 10 mètres d'avance. Quatre coureurs l'accompagnèrent alors dans sa fugue. Derrière Wiwi et Stéphane Boramier protégèrent les intérêts de leurs partenaires malgré la tentative de réaction de l'UC Felletin. Fred pu alors cueillir, au sprint, le maillot de champion régional. Williams, très en jambes, règla, lui, le peloton en s'emparant la 6ème place. Et notre Bastou, auteur d'une belle course au milieu des "1ère" finit dans le peloton en 20ème position.

Echappée. Williams Louit, très en forme, a joué aux éclaireurs.

Retour. Première victoire pour Fred, prochain objectif le championnat départemental.

40-49 ans : Boutin, le plus malin

Pour conclure la journée en beauté, la dernière chance de médaille reposait sur les épaules de Christian Boutin chez les 40-49 ans. Déjà auteur d'une belle course à Chamboret, on savait notre vététiste en bonne forme. Il a confirmé en s'emparant du titre régional. Pour ce faire, il s'amusa d'abord à secouer viollement le cocotier. Il fut ainsi à l'initiative de la "bonne". Il emmena dans son sillage trois hommes. Puis, pourtant peu doué dans l'exercice, il les déposa au sprint. Christian signe par la même un bon succès et épingle un nouveau maillot à sa collection. Dans la même catégorie, beau comportement d'Alain Maury qui s'est bien battu et qui termine 20ème. 

Progression. Christian confirme sa montée en puissance.

Sur le plan comptable, on retiendra donc les deux maillots régionaux de Christian et Fred ainsi que les titres qui ont échappé de peu à Justin et Nicolas. Des résultats de bonne facture qui confirme l'excellente saison actuelle du club. Sur le plan humain, on retiendra une nouvelle fois l'amitié, la convivialité et, disons-le clairement, les conneries/blagues qui ont émaillé la journée avec par exemple le coin apéro/repas/fan-club aménagé par les familles Meyrat et Camus. Cet état d'esprit provoque une saine émulation entre tous les coursiers qui de ce fait accumulent les honneurs. Pourvu que ça dure !

Texte : Kevin Cao.
Photos : Velo19.Com (Bernard Eyrolles) et Ufolep23 (Daniel Grosvallet)

Ajouter un commentaire

REVENIR EN HAUT