Deux rilhacois à l'Etape du Tour

Deux rilhacois à l'étape du Tour avec la célèbre ascension du Mont-Ventoux

Géant. A l'image de la grandeur de la légende du Mont-Ventoux, Jean-René Garestier a accomplit une sacré performance au mois de Juillet en venant à bout de l'étape du Tour comportant l'ascension du géant de Provence. Grâce à une sérieuse préparation, celui-ci s'est classé à une honorable 1505ème sur 8500 participants en parcourant les 167 kilomètres en 7h26min. Retour (un peu tardif, excusez-nous) sur sa performance à travers quelques questions. 

Question : Fort d'une expérience importante dans le domaine (une dizaine d'étapes du Tour effectuées depuis 1996), peux-tu nous indiquer comment prépare-t-on une épreuve de cet accabit ?

Réponse : Mentalement, la préparation commence au mois de Janvier. Dès le début de l'année, j'essaie de rouler deux fois par semaine + une séance de home-trainer. Puis, dès que les beaux jours arrivent, j'augmente progressivement la cadence. Surtout, j'effectue des cyclosportives à l'instar de la Pierre Jodet ou de la Bernard Bourreau pour prendre du rythme sur le plat. En mai/juin, je commence à faire du spécifique notamment dans les Monts d'Ambazac. Enfin, à 15 jours/3 semaines de l'objectif je prépare une grosse sortie ou une cyclosportive avec du dénivelé pour parfaire mon aptitude à grimper. Cette année j'ai ainsi fait l'Ariégoise avec 3000 mètres de dénivelé. Deux semaines avant mon but, je roule un jour sur deux puis coupure à 4 jours du dessein. Voilà, l'objectif de la préparation est surtout de ne pas se prendre la tête, de ne pas "faire du vélo pour en faire" et de monter progressivement en régime. 

Q : Arrivé au jour J, comment s'est déroulée cette étape un peu particulière ?

R : Dès le départ, j'ai essayé de ne pas trop me dépenser. Je voulais en garder sous la semelle, ne pas aller au délà de mes capacités, pour pouvoir aborder le Ventoux avec une certaine fraîcheur. La chaleur était accablante et de nombreux coureurs me doublaient. Pourtant, je n'ai jamais paniqué. Je me suis hydraté et j'ai géré un maximum jusqu'à l'ascension finale. Arrivé au pied du Ventoux, tu sais que tu vas "en chier" pendant 21 kilomètres et que tu dois tout donner pour arriver au bout. C'est 50% dans la tête et le reste dans les jambes. Lorsque j'ai aperçu le Chalet Reynard, à 7 kilomètres, de la fin, je savais que cela être un peu moins alambiqué, alors j'en ai remis une couche pour terminer au sprint dans les 300 derniers mètres !

Q : Au final, quel souvenir garderas-tu de cette journée ?

R : Mythique. Lorsque tu arrives en haut du Géant de Provence, tu regardes derrière toi et tu pousses un grand OUF. Heureux de la performance accomplie. Je garde vraiment un souvenir merveilleux de cette journée avec notamment une performance au delà de mes espérances.

Vaillant. Au prix de gros efforts, Jean-René a vaincu le Mont-Chauve.

(Photo : Bernard Aspinion, supporter Rilhacois)

A travers ces quelques lignes, notons également la superbe performance du plus rilhacois des ambazacois (explications : malgré son amour indéfectible pour l'AC Rilhac Rancon, il préfère porter un maillot siglé du plus grand restaurateur du monde (humour) ) à l'étape du Tour. Jean-Michel Chatard faisait en effet partie des quelques limousins à prendre le départ de l'étape du Tour. Celui-ci a pris une superbe 523ème place au classement scratch.
Adepte des cyclo-sportives, Jean-Michel a également participé au marathon des dolomites en Italie du Nord-Est (Sud Tyrol) : cette épreuve de masse (8500 coureurs) propose un parcours de rêve (138 kilomètres) à travers un relief pour le moins exigeant (4500 m de dénivelé !). Notre dentiste Ambazacois, qui a fièrement porter les couleurs limousines (2 Limousins, 30 Français) malgré un mauvais dossard (parti dans les dernières positions), a terminé à une jolie 615ème place. Bravo monsieur !

Cadre. Jean-Michel a pu pédaler dans un cadre de rêve.

 

Commentaires (2)

1. ced (site web) Mer 30 sep 2009

Salut.
Juste un petit mot pour féliciter notre Rilhacois!!!!
Elle doit quand même bien calmer cette ascension du "Mont chauve".

Tchao!!!

2. olivier Jeu 31 dec 2009

Félicitations !!

Ajouter un commentaire
 

REVENIR EN HAUT